Abyssinie

En préparation de la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le Ministère britannique des Affaires étrangères a créé une section spéciale chargée de préparer des informations générales à l’intention des délégués britanniques à la conférence. L’Abyssinie est le numéro 129 d’une série de plus de 160 études produites par la section, dont la plupart ont été publiées après la conclusion de la Conférence de paix de Paris de 1919. Le livre comprend des sections sur la géographie physique et politique, l’histoire politique, les conditions sociales et politiques et les conditions économiques. Il résume l’histoire de l’Abyssinie (maintenant connue sous le nom d’Éthiopie) depuis ses origines à l’époque biblique, à travers les premiers contacts avec les Européens au 18ème siècle, jusqu’au règne de l’empereur Ménélik II (1889-1913) et sa victoire sur l’Italie lors de la guerre de 1895-96. L’étude note que l’un des principaux résultats du traité de paix de 1896 avec l’Italie a été « la reconnaissance sans réserve de l’indépendance absolue de l’Empire éthiopien en tant qu’État souverain et indépendant. »Le livre traite de l’Église éthiopienne et de sa relation avec l’Église copte d’Égypte, ainsi que des minorités musulmanes, juives et animistes vivant dans le pays. La section économique souligne le faible niveau de productivité agricole et industrielle et le système féodal de régime foncier. Le commerce extérieur commençait à se développer, les principales exportations étant les grains de café et les peaux de bétail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *